background header
Sport Vélo

Choisir mon équipement cycliste

Ca fait maintenant 6 mois que je me suis mise au vélo plutôt sérieusement. Jusque là je roulais en fixie, uniquement pour me déplacer en ville et aller au bureau. Puis prise par l’envie de faire du triathlon, j’ai troqué mon fixe contre un vélo de route et j’ai appris à m’équiper pour la circonstance.

Jersey SKINS + Bib SKINS + Casquette Rapha

Bon j’annonce, c’est un look un peu particulier et je me sens souvent équipée comme un coureur du Tour de France dès que je sors de chez moi. Mais au final je n’ai aucun regret : terminé de rouler avec la raie du plombier, d’avoir mal aux fesses pendant des jours après un ride, ou encore d’être trempée de chaud dès que je roule (trop de glamour, je sais, ça me perdra).

Comment s’équiper quand on débute ?

L’équipement ça coûte cher, donc j’ai épluché les internets pour vous proposer des produits soldés pour que vous n’ayez pas à vendre un rein.

  • Choisir son casque & ses lunettes

Jersey SKINS + Lunettes Oakley + Casque KASK

Le casque c’est l’élément indispensable quand on roule. Si vous avez encore un doute sur ce sujet, allez lire l’article à ce sujet chez NoHipsterGirls.

Il existe différents types de casque suivant votre pratique du vélo : route, VTT, loisir … L’idée c’est de trouver le meilleur rapport qualité / poids / prix pour vous, sachant qu’il faudra compter entre 40 & 50€ pour un casque solide, pas trop lourd et bien aéré.

Mon préféré pour la route c’est le modèle Mojito de la marque KASK. Il pèse seulement 220g et dispose d’un système d’ajustement Up’n Down (sorte de molette à l’arrière du casque), qui le rend super confortable. Quand je roule en ville, pour un look un peu plus discret j’adore mon Carrera Foldable (un peu plus lourd 340g), que je peux plier et ranger dans mon sac à dos.

Pour les lunettes je suis une inconditionnelle des modèles de chez Oakley, en particulier de la gamme PRIZM, qui est équipée de verres polarisés, antireflets qui évitent l’éblouissement et permettent de bien voir le relief de la route.

  • Choisir son cuissard ou son bib

Bib SKINS + Casquette Rapha

Bon la première fois que j’ai vu un bib, j’ai pensé « Moi ? JAMAIS DE LA VIE T’ES MALADE ! ».

Pourtant si vous comptez faire des kilomètres, avoir un bon cuissard ou un bon bib, c’est essentiel. Ca vous évitera bon nombre de désagréments, d’hémorroïdes, et ça vous permettra de remonter en selle plus rapidement !

L’idée c’est d’avoir un renfort de qualité, avec une peau de chamois qui vous permettra d’améliorer votre assise. De rouler donc plus longtemps en évitant les frottements.

Le mien vient de chez SKINS et c’est le truc le plus confortable au monde pour rouler : la compression me donne un vrai soutien musculaire et la matière est très respirante donc parfaite pour mes rides d’été en plein soleil.

Note importante : on ne met pas de sous vêtements sous son cuissard ou son bib, sous peine d’irritations vraiment très énervées (non vous ne voulez pas en savoir plus, promis).

  • Choisir son jersey 

Un peu comme je ne comprenais pas l’utilité des tee-shirts techniques en course à pied avant d’en avoir un, je ne voyais pas l’utilité du jersey. Grossière erreur !

Un bon jersey c’est comme une seconde peau : il ne vous contraindra dans aucun mouvement, ne vous fera pas d’irritation et vous pourrez moduler votre chaleur corporelle en l’ouvrant / le fermant lors de vos rides. Celui que je porte est parfait, je peux même rouler en plein été avec !

Il colle au corps donc ça vous permettra aussi d’éviter de dévoiler votre raie aux automobilistes dès qu’il y a un coup de vent.

Enfin les poches à l’arrière permettent de stocker des clés, un bidon, une CB, sans devoir prendre un sac à dos ou un sac banane. Hyper pratique.

Voilà, vous savez tout sur mon équipement, la prochaine fois je vous raconte comment choisir votre vélo, vos pédales et vos chaussures !

IMG_5698

Mais pour le moment j’ai un triathlon à préparer !

Vous aimerez aussi...