background header
Comptes-rendu de courses Sport Triathlon

Compte-rendu de course : Le Garmin Triathlon de Paris 2015

J’ai fait mon baptême de triathlon hier.

C’était un truc que je voulais absolument faire cette année, mon premier tri. J’avais même prévu d’en faire plusieurs, puis la vie s’est mise en travers du chemin et j’ai été obligée de faire des choix et d’annuler ma participation à certains évènements.

Mais pas hier, parce qu’hier j’avais décidé que peu importe ce qu’il se passait, je prendrais le départ du Garmin Triathlon de Paris.

J’ai vécu un moment incroyable, du coup j’ai super envie de tout vous raconter !

1/ Ma préparation

On ne va pas se mentir, je manquais cruellement de préparation. Je suis déjà pas terrible en natation, mais j’ai complètement lâché l’entrainement il y a 2 mois.

J’ai couru (beaucoup) et fait du vélo, mais j’y allais en étant même pas certaine de pouvoir finir la natation sous le temps imposé (1 heure maximum pour faire 1.5km).

Je n’ai jamais vraiment bossé les transitions donc en gros j’y allais en comptant sur mon mental plus que sur ma technique ou mon entrainement.

2/ Le triathlon

Un triathlon format M c’est 1.5km de natation, suivi de 40 kilomètres de vélo & de 10 kilomètres de course à pied.

Vu que je suis une meuf ambitieuse, j’ai commencé direct sur ce format olympique plutôt que de me tester sur un plus petit format avant, et donc j’ai morflé.

On se retrouve le matin avec mon pote Yohan au départ de Bastille vers Choisy-Le-Roi où se déroulait l’épreuve de natation & la transition vers le vélo.

IMG_4776

Les petits yeux des gens qui se lèvent à 6 heures un dimanche matin.

On se marre bien, et franchement je suis pas trop stressée. On retrouve tous nos copains de la #boostbastille & des autres équipes, on fait des blagues et on se dirige lentement vers le début de la natation.

Sans titre

Ma copine Coco qui assurait le relai natation = immense bonheur d’avoir une fille au milieu de tous ces garçons !

Tous les copains partent dans la 3ème vague, tandis que je reste toute seule pour prendre le départ de la 4ème et dernière vague : la vague femme.

Je saute dans l’eau, je me mets au fond et sur le bord (pour éviter de prendre des coups) et je comprends très vite que ça va être un sacré merdier parce que :

  • J’ai jamais nagé 1.5km
  • Encore moins en eau libre
  • Y a beaucoup d’algues qui m’attrapent les pieds et se mettent autour de mon cou et mes bras quand je nage

Moment meuf sensible : je veux pas mettre la tête sous l’eau parce que je prends des algues sur le visage et que ça me brûle, du coup je fais ma distance en alternant la brasse et le dos crawlé. Je rattrape quelques personnes mais globalement je suis dans les dernières arrivées.

Je me sens hyper sous-entrainée, et je me rends compte que personne n’est venu en touriste, donc je cours jusqu’à mon vélo et je commence à remonter quelques coureurs.

Problème : en nageant en brasse je me suis fais mal au genou (forcément), donc je fais mes 10 premiers kilomètres en me demandant si mon corps va tenir. Au final ça tient mais je décide de ne pas trop forcer, de toute façon je suis tellement loin que je mets longtemps à trouver un petit peloton avec lequel drafter.

Il y a beaucoup de vent (en tout cas à mon goût), mais je profite du parcours, je suis tellement contente d’avoir terminé la natation et de pouvoir être sur mon vélo que j’ai le sourire vissé aux lèvres pendant 40 kilomètres.

IMG_4785

Photo : Alexis Morelle

J’arrive à l’aire de transition juste après avoir croisé des copains de ma team venus m’encourager. J’ai les jambes en coton donc j’enlève mes chaussures de vélo, je cours sur le tapis de transition en me niquant les pieds pour enlever un peu l’acide lactique de mes jambes et je fonce récupérer mes baskets pour courir (ENFIN!)

Et là, je ne sens plus mes jambes DU TOUT. Les premiers kilomètres sont dingues parce que je n’ai qu’une envie : marcher. Je croise ma copine Mounia qui me dit que j’ai quasiment terminé (en vrai je suis seulement au 3ème kilomètre mais elle m’a reboosté). Je croise aussi plein d’amis venus nous encourager et j’ai super chaud au coeur, du coup je veux décevoir personne et je m’interdis de tout arrêt en dehors des ravitos.

Je vois une fille qui tient une bonne allure et je me colle derrière elle, elle va me trainer jusqu’au 8ème kilomètre et finira juste après moi. J’ai recommencé à avoir de vraies bonnes sensations de course au 6ème kilomètre, la fin a donc été assez sereine !

11709633_10206162462533462_6176449070830190922_n

Photo : Alexis Morelle

Je passe la ligne, récupère ma médaille et mon tee-shirt et je reste un peu sous le choc. Je me précipite sur le ravito et je mange du jambon et des tucs comme si personne ne m’avait donné nourri pendant plusieurs mois.

Je croise Jean-Pierre & Gui avec qui on échange quelques mots et notre ressenti. Quel bonheur, c’est terminé !

10995393_870466649711810_7631769165738558345_n

FINISHERS !

Je récupère enfin mes sacs, mon vélo, mes amis puis je fonce chez moi pour manger plein de junk food et me reposer ! Quelle journée 🙂

IMG_4782

Une femme, une médaille, un sundae

Bon niveau performance je visais 3h15 à 3h30 et c’est réussi : je fais 3h23.

En revanche je me rends compte que j’étais encore assez fraiche en arrivant et qu’en bossant bien la natation je pense être capable de faire moins de 3 heures, c’est donc mon prochain objectif 🙂

Capture d’écran 2015-07-06 à 09.42.50

Je suis déjà super fière d’avoir terminé, du coup je pense remettre ça vite au Triathlon du Château de Chantilly !

Donc voilà, si vous hésitez à vous mettre au triathlon, allez-y ! C’est vraiment super sympa et il n’y a pas à avoir peur !

Encore merci à Garmin pour l’invitation ! Je remets ça quand vous voulez 😉

Vous aimerez aussi...

  • Yohan

    Il y a avait une forêt de conifères dans le bassin !

    • Agressifs en plus ces con(ifère)s !

  • Ma fine bouche

    Le triathlon m’impressionne toujours. Enchaîner autant d’épreuves coup sur coup, cela prouve les capacités du corps humain.

    • Yes je me disais la même chose hier en le faisant!

  • Vincent Massicard

    C’était également mon premier tri hier, et j’ai exactement le même ressenti que toi, on a globalement fait la meme course et connu les mêmes galères… Chantilly me tente bien aussi d’ailleurs ! ( merci aux organisateurs pour la brochure ! Ahah )
    À bientôt sur un prochain tri… 🙂

    • J’espère qu’on se croise à Chantilly alors !

  • Clément Du Crest

    attention au lien brisé sur l’ancre Garmin 😉

    • Corrigé 😉 merci Clément!

  • Encore félicitations Camille! Au moins tu as pu mettre en situation réelle (on va dire ça comme ça) tes entrainements pour le tri 🙂 Déjà hâte que tu nous racontes le prochain! GG! #TeamCamille

  • eleonore

    Si tu veux une super ambiance qui t booste a fond alors je te conseille-peut etre pour l an prochain au cas ou ce st complet cette annee -le distance M de gerardmer, il y a une bonne côte mais on est booste a fond, et a pied aussi. Le public est extra!(c etait mon premier y a qlq années) et la Baule.
    bravo a toi!

    • Je vais regarder ça merci beaucoup !

  • Angie

    Bravo Camille ! Je trouve ta performance formidable !

  • Pingback: Interview Mange tes Légumes | Pulpfitgirl()