background header
Natation Sport

Dans la peau d’une championne

Il y a quelques semaines, quand l’équipe d’EDF m’a appelé pour me proposer de participer à leur opération « Dans La Peau d’Un Champion » (d’une championne dans mon cas donc), j’ai direct paniqué. Je vous explique un peu l’idée : ma mission si je l’acceptais c’était de partir à Angers à l’occasion des Championnats de France de natation en petit bassin pour assister aux compétitions, rencontrer les sportifs du team Sport EDF et bénéficier d’un entrainement avec Alain Bernard himself dans le but de … nager un 50m crawl dans le bassin, sous les yeux du public juste avant que les séries finales ne se lancent.

Ca a l’air cool hein ? Ouais sauf que si vous venez de débarquer sur mon blog, il y a un truc à savoir :  je suis une grosse planquée de la natation. Je m’explique : j’ai déjà un niveau plutôt nul (j’ai même nagé tout mon premier triathlon en brasse), j’ai bien pris quelques cours depuis et j’ai même bénéficié des conseils du génial Fabien Gilot cet été mais depuis je n’ai pas enfilé mon maillot ou mes tongs.

Donc évidemment, j’ai dit « LET’S DO THIS », et je suis partie en laissant ma fierté à Arras, parce que tant qu’à faire, autant voyager léger.

Le jour J

Arrivée à Angers le vendredi soir avec une adorable lectrice de mon blog qui avait remporté le concours que j’avais organisé sur mes réseaux sociaux (coucou Jenni!), je file me coucher rapidement. Sans surprise, je dors super mal (le stress) et je me réveille excitée  face à la journée qui nous attend. Après un solide petit déj, on file à la piscine rejoindre l’équipe des champions du jour : Sarah, Amélie, Frédéric, Gonzague, Eric et Julien, ainsi qu’Alain qui nous accueille et nous briefe ensuite sur le contenu de notre entrainement et de notre journée.

champion-championne-edf-natation

On est des champions. Enfin c’est écrit au tableau quoi.

Bon le brief se termine je suis pas plus rassurée mais on va aller mettre en pratique les bons conseils d’Alain (qui est très cool btw, si vous vous posiez encore la question), et on part se jeter à l’eau.

Sauf que en fait … La moitié de l’équipe est en club de natation et a déjà nagé en compétition. Je vous rappelle que je sais même pas combien je vaux sur 50m ou 100m, mais qu’il me faut en général 45 minutes pour faire 1,5km. Heureusement que Gonzague est là pour me faire marrer et détendre l’ambiance, parce que sinon je me mettais en PLS au fond du bassin et on en parlait plus. On décide ensemble de nos lignes. Je partirai dans la 8, celle la plus éloignée des gradins, ce qui m’arrange, vu que je serai un peu planquée.

Avant de débuter l’entrainement, on a le temps d’aller voir quelques séries, et c’est super impressionnant !

championnats-france-natation-2016-angers-1

championnats-france-natation-2016-angers-2

championnats-france-natation-2016-angers-3

L’entrainement

Après avoir réalisé l’ampleur du truc dans lequel je me suis fourré, on fonce s’entraîner. Mais bon j’ai pas trop d’illusions, je risque pas de battre le record du 50m aujourd’hui 😂

DCIM109GOPRO

DCIM109GOPRO

  • Point positif : j’ai appris à plonger du haut du plongeoir.
Je vous laisse trouver un titre à cette photo !

Une bien jolie photo, merci Anderson !

  • Point négatif : j’ai oublié comment faire au moment de la course et j’ai plongé tel un petit crapaud.

Après l’entrainement, on part donc déjeuner tous ensemble et là je sens l’énorme coup de barre post-natation qui arrive. Le café est mon ami, je prends donc ma dose d’espresso et on repart vers la piscine.

La course

Après une visite rapide des coulisses de la piscine (omg il y a un hublot géant pour pouvoir filmer), on se prépare et on file dans la chambre d’appel : l’endroit où les vrais sportifs se préparent calmement avant d’entrer dans l’arène.

img_0728

15055838_1339680296099623_8475347639342317770_n

Finalement, le speaker appelle nos noms et on avance un par un vers nos lignes. Mais avant, on fait un Mannequin Challenge géant. J’ai donc un peu plus d’une minute pour cogiter, en me demandant ce que je suis venue foutre là. Et donc y a Philippe Lucas qui va me regarder nager. Bon j’aime autant vous prévenir : il ne m’a pas proposé une place dans son team d’athlètes.

Pour nous voir, vraiment regardez la vidéo jusqu’à la fin (vous pouvez vous moquer de mon plongeon hein).

Très franchement ça a été les 50m les plus rapides de ma vie, le problème c’est qu’au moment de faire le second 25m, j’ai cru que j’allais me noyer et mourir, tellement j’étais pas efficace dans l’eau. En revanche à la minute où je suis sortie du bassin j’ai réalisé que je venais de faire un truc terrifiant et génial : nager sous les encouragements des centaines de personnes !

C’est très sincèrement un des trucs les plus dingues que j’ai eu l’occasion de faire dans ma vie. Encore un immense merci à l’équipe d’EDF, à Alain, ainsi qu’à mes petits camarades de la journée qui ont été hyper rassurants et bienveillants, sans eux, j’aurais été incapable de sauter dans ce petit bassin !

Voilà, c’est promis en 2017, j’apprends à mieux nager !

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi...

2 Commentaires

  • Répondre
    julie
    18 décembre 2016 at 2 h 33 min

    Wow, ça avait l’air d’être une sacré expérience 🙂 super sympa !

    • Répondre
      Camille
      19 décembre 2016 at 8 h 56 min

      Oui c’était un des trucs les plus fous que j’ai jamais fait ! 🙂

    Leave a Reply