Une grande respiration

Posté le 10 Sep. 2019 dans : Développement personnel, Organisation

Jupe CityRideuz dispo sur jesuisavelo

Cet été, j’ai décidé de tout couper pour reprendre ma respiration. Il faut dire que je suis toujours à courir entre mes différents projets, ma famille, mes amis… Et que j’ai terminé le mois de juin sur les rotules avec une vraie envie de tout couper et d’aller vivre sur une île déserte.

Depuis que j’ai quitté Paris, j’ai travaillé à construire une vie qui me corresponde et à abandonner un certain nombre de croyances que j’avais sur moi-même. Je me sentais par exemple incapable de passer mon permis de conduire, parce que le fait de conduire une voiture me terrifiait au plus haut point. Puis finalement j’ai eu mon code, puis mon permis, puis une voiture, et dans 2 mois je vais enfin pouvoir enlever mon A (ahem, je l’ai jamais trop mis, désolée).

Je me pensais aussi prisonnière d’un certain nombre de comportements, au pire auto-destructeurs, au mieux, qui ne me rendaient pas service. Trop sortir, trop travailler, trop passer de temps sur internet à procrastiner… Et à l’inverse ne pas assez prendre soin de ma santé ou ne pas exprimer clairement ce dont j’avais besoin aux gens qui m’entouraient, puis me mettre en colère.

En vieillissant, je me rends compte que ça va de mieux en mieux. J’arrive lentement (mais sûrement) à mon 35ème anniversaire, et je suis de plus en plus sereine en ce qui concerne mon futur. C’est ce mot, « Sereine », qu’un de mes amis a utilisé pour me qualifier, après plusieurs années sans que nous ayons eu l’occasion de nous croiser.

Et je prends le temps de déconstruire au fur et à mesure toutes les images mentales de moi-même dont j’étais prisonnière. Je m’autorise à réussir selon mes propres termes. Je me donne aussi le droit de me planter royalement, et de ne pas m’en vouloir quand ça arrive.

Parce que s’excuser n’est pas un aveu de faiblesse, et que derrière tout succès, il y a très souvent de nombreux plantages préalables. Et qu’au fond, rien de tout ça n’est très grave.

Alors bref, je vous raconte tout ça pour vous prévenir que la nouvelle version du site arrive, et que grâce à vos retours, il y aura de nouveaux types de contenus qui parleront de naturopathie, de développement personnel et de vélo bien évidemment. Que je ne m’angoisse plus à l’idée de ne pas poster régulièrement ici ou sur les réseaux sociaux, et que j’y passe même de moins en moins de temps, pour mon plus grand bonheur.

Et si vous avez envie de lectures inspirantes, voici les ouvrages qui m’ont permis d’avancer, d’évoluer, et que je vous conseille fortement :

Je vous embrasse et je vous dis à très vite !