background header
Développement personnel Santé

Simplifier ses décisions

On est amenés à prendre beaucoup de décisions chaque jour. Plutôt hamburger ou salade ? Plutôt Android ou iPhone ? Difficile de trouver des statistiques hyper fiables mais l’être humain prendrait entre 227 & 5000 décisions chaque jour !

Différents motifs nous poussent à prendre une décision, sans forcément savoir s’il s’agit de la meilleure pour nous. Pour ma part, je réfléchis beaucoup trop avant de décider et de savoir ce que je veux (ça doit être lié à mon signe astrologique, la Balance).

Et pourtant, je suis tombée sur un passage de l’interview donnée à QG par l’humoriste Louis C.K. qui a changé absolument ma façon de décider.

“These situations where I can’t make a choice because I’m too busy trying to envision the perfect one—that false perfectionism traps you in this painful ambivalence: If I do this, then that other thing I could have done becomes attractive. But if I go and choose the other one, the same thing happens again. It’s part of our consumer culture. People do this trying to get a DVD player or a service provider, but it also bleeds into big decisions.

So my rule is that if you have someone or something that gets 70 per cent approval, you just do it. ‘Cause here’s what happens. The fact that other options go away immediately brings your choice to 80. Because the pain of deciding is over.

And when you get to 80 per cent, you work. You apply your knowledge, and that gets you to 85 per cent! And the thing itself, especially if it’s a human being, will always reveal itself—100 percent of the time!—to be more than you thought. And that will get you to 90 per cent. After that, you’re stuck at 90, but who the fuck do you think you are, a god? You got to 90 per cent? It’s incredible!”

En résumé, Louis CK explique que plutôt que de tomber dans le « perfectionnisme décisionnaire » qui vous pousse à passer des heures à considérer si un choix est le bon (ou non), vous vous contentez d’être sur à 70% de votre décision.

Une fois la décision prise, vous serez alors sur à 80% de votre décision puisque les complications liées aux choix et opportunités sont alors terminées.

Et si vous êtes surs à 80% de votre décision, il ne vous reste plus qu’à appliquer votre savoir et à travailler pour faire que cette décision soit « la bonne ».

35ed24e840fd0506beebce67d65cc58a

En résumé :  prenez une décision et faites en la bonne décision.

Travaillez, impliquez-vous et avancez, ne vous laissez pas paralyser par la peur de décider !

PS : Si vous ne connaissez pas Louis C.K., la série Louie est à voir absolument.

Vous aimerez aussi...