background header
Développement personnel Santé

Se débarrasser de ses mauvaises habitudes

Cet article a été rédigé dans le cadre de mon partenariat avec la MGEN dans le cadre du programme Vivoptim. Pour retrouvez tous les articles sur le sujet, cliquez-ici.

Crédit : Shutterstock

Je crois que j’ai au moins autant de bonnes habitudes que de mauvaises. Et elles ont la peau dure.

Mais si je vous jure, j’ai beau avoir un blog santé-lifestyle-petite-meuf-qui-court-sur-la-plage-au-soleil-couchant, je n’en reste pas moins pleine de faiblesses mais j’y travaille !

Alors c’est quoi selon moi une mauvaise habitude ? C’est tout simplement quelque chose que je fais, parfois sans même m’en rendre compte, et qui va impacter négativement ma santé ou mon bien-être psychologique.

Parmi mes mauvaises habitudes :

  • Consulter mon smartphone de manière compulsive (sérieusement j’y suis plus de 4h par jour, c’est honteux).
  • Devenir obsédée par un aliment et ne manger que ça pendant des mois entiers (après ma phase « j’aime les frites » à Arras, j’ai débuté une nouvelle histoire d’amour avec le gâteau basque depuis mon arrivée sur la côte basque)
  • M’énerver / ruminer des trucs du passé

Mais au final, ce n’est pas grand chose par rapport à toutes les mauvaises habitudes que j’ai laissé derrière moi : fumer, me ronger les ongles, me coucher tard tous les soirs, boire 10 cafés par jour … Tiens d’ailleurs en parlant de ça, en suivant le programme Vivoptim je me suis grandement calmée sur ma consommation de cafés et d’excitants. Je suis maintenant à une ou deux tasses par jour, et je passe même des journées entières sans en boire !

Il y a encore quelques habitudes sur lesquelles je veux m’améliorer grâce à Vivoptim, mais je vois déjà les bénéfices de la réduction de la caféine et des frites sur mes niveaux d’énergie !

J’ai mis au point une petite routine pour me débarrasser d’une mauvaise habitude, elle est plutôt efficace et si vous êtes aujourd’hui conscient qu’une de vos habitudes peut nuire à votre santé et au fonctionnement de votre coeur, je vous invite à essayer dès demain ma méthode !

1. Annoncez votre décision publiquement

Pas forcément au monde entier ou à tous vos amis Facebook, mais plutôt à une ou plusieurs personnes bienveillantes de votre entourage qui vous soutiendront dans cette épreuve. Prévenez la/les personnes que vous les contacterez en cas de baisse de régime afin qu’elles puissent vous encourager ! Voir vos amis et votre famille croire en vous : voilà une super motivation !

2. Définissez votre défi dans le temps

Quand j’ai décidé d’arrêter de fumer, j’ai fixé mon objectif de tenir pendant un an. Pour d’autres habitudes, c’est au minimum 65 jours à respecter. Il semble que ce soit ma durée parfaite, mais nous sommes tous différents, il n’y a pas une règle qui fonctionne pour tout le monde, l’important c’est de trouver comment et quand vous pouvez atteindre votre objectif.

3. Prévoyez votre récompense

Une fois que mon équipe de soutien est prévenue et que le challenge est défini dans le temps, je décide du cadeau que je vais m’offrir à la fin de mon challenge. Là en ce moment par exemple, je travaille à apprendre à mieux gérer mon argent, et je me suis promis de faire un grand voyage dans une destination précise quand tout serait réglé !

4. Apprenez à accepter l’échec et à repartir

Je veux pas vous spoiler l’histoire, mais il y a de forces chances pour qu’un jour vous retombiez dans l’un de vos mauvais schémas. Simplement, ne ruminez pas, pardonnez vous et remontez en selle dès le lendemain (ou le surlendeman, mais pas plus !). On se plante tous. Soyez tolérants envers vous-même et tout ira bien. Il y a une citation que j’aime beaucoup qui dit « Sometimes you win, sometimes you learn » qui peut se traduire de la façon suivante « Parfois on gagne, parfois on apprend ». L’échec fait partie intégrante du succès, donc accueillez-le à bras ouverts et profitez de ses enseignements. Et enfin, prenez du recul sur ce qui vous a fait échouer avant de repartir.


Voilà, plutôt simple non ? Et simplement, sachez que rien n’est ancré en vous, tout se travaille, et tout peut changer. Si vous rencontrez des problèmes d’addiction, rapprochez vous d’un professionnel ou d’un groupe de soutien, vous n’êtes pas seul(e), c’est promis 💟.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi...