background header
Développement personnel Santé

Les 5 mauvaises habitudes des gens malheureux

 
« Le bonheur est une recherche. Il faut y employer l’expérience et son imagination. »
Jean Giono
lisa_ryan_fables_portfolio_happiness_1
J’ai rencontré beaucoup de gens malheureux, je pense l’avoir été aussi pendant quelques périodes (et ça m’arrive encore d’avoir des rechutes). Aujourd’hui j’essaie de ne plus me laisser manger par la tristesse et la mélancolie, j’ai essayé de comprendre & d’identifier quels étaient les principaux déclencheurs & habitudes conduisant à des états dépressifs afin d’en avoir conscience et de rectifier le tir rapidement !

1. Ne pas prendre soin de soi / Ne pas prendre en compte ses besoins

A trop prendre soin des autres (famille, amis …), on oublie souvent de prendre soin de soi. Hors, charité bien ordonnée commence par soi-même, et si on ne prend pas soin de soi, il est très compliqué de bien prendre soin des autres.
Il faut savoir prendre le temps de s’écouter, garder au moins 1 heure par jour pour soi, et s’offrir du temps libre dès que possible pour méditer, faire du shopping, ou juste prendre un bain moussant. Et surtout, il faut savoir profiter de ces moments sans culpabiliser ! Ils feront de vous une meilleure personne avec les autres.

2. Avoir peur de commettre des erreurs

Spoiler alert : on fait tous des erreurs. L’être humain est imparfait par nature, donc à un moment ou un autre, il fera une ânerie.
On apprend pourtant beaucoup plus de ses erreurs que de ses succès, donc lâchez vous ! N’ayez pas peur de demander une augmentation, de dire oui, de dire non, d’essayer un nouveau sport…
Apprendre de ses erreurs et de ses échecs et ne pas avoir peur du rejet ou du regard de l’autre, c’est l’une des bases du bonheur !

3. Essayer de garder le contrôle en permanence

J’ai un besoin maladif de tout contrôler, ce qui rend difficile pour moi de faire confiance, donc de déléguer, donc de pouvoir me détendre. J’ai souvent l’impression que le monde va s’effondrer si je ne suis pas en charge et responsable.

Alors qu’au fond, en apprenant à laisser aller, on se rend vite compte que le monde est toujours là, et que tout va bien. Donc on se détend et on demande de l’aide à sa famille, ses amis & ses collègues si nécessaire !

4. Vouloir sauver les autres

C’est ce qu’on appelle « Le syndrome du sauveur »  en psychologie : cette volonté de vouloir absolument protéger ce petit oiseau fragile qui vous sert d’ami ou de sortir avec ce garçon (ou cette fille) au coeur brisé.

On veut tous réparer les autres, parce qu’il est plus facile de se concentrer sur le mal-être des autres plutôt que sur le sien. Le problème c’est que ça ne sert à rien. Il faut, encore une fois, prendre soin de soi avant de vouloir sauver quelqu’un d’autre.

« Everybody talks about wanting to change things and help and fix, but ultimately all you can do is fix yourself. And that’s a lot.
Because if you can fix yourself, it has a ripple effect. »

Rob  Reiner

5. Ne pas suivre ses rêves

C’est la façon la plus simple & efficace de se planter dans la vie : ne pas s’écouter : avoir un job qui ne vous convient pas, une relation « par défaut », trop écouter l’avis des autres… C’est le plus court chemin pour être malheureux.

Il faut savoir faire confiance à sa boussole interne : c’est un peu cliché mais on a qu’une seule vie (#YOLO), donc autant se donner les moyens d’en profiter un maximum !

Voyagez, aimez, profitez, bref sortez de votre zone de confort !

« Impose ta chanceserre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.  »

René Char

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi...

  • Running Sucks
    30 janvier 2015 at 11 h 50 min

    Ce sont de biens bons conseils ! Je dirais que pour les appliquer, il faut commencer par prendre conscience qu’on a une prise sur les choses, qu’on est acteurs de nos vies. Et du coup, se mettre dans une posture active et arrêter de tout subir comme si ça nous « tombait » dessus parce qu’on a pas de chance ou blablabla. Ça a l’air évident mais hé, ça l’est pas tant que ça je crois (enfin, ça l’était pas forcément pour moi à la base) ! En tout cas, toi, tu as l’air heureuse et ça a l’air contagieux 🙂

    • Camille
      30 janvier 2015 at 11 h 53 min

      Mais c’est clair ! Si tu comprends que tu as un rôle actif dans ton bonheur, je pense que tu as compris !

  • Sophie Cuvé
    1 février 2015 at 1 h 16 min

    supers conseils ! … j’ai du boulot 😉 <3

  • Clémence
    6 février 2015 at 15 h 06 min

    Points 3 et 5: In progress
    Mais à force de se répéter tout ça et déjà d’en être conscient, je pense que c’est un bon départ 🙂

  • Revue du web #40 | Mnêmosunê
    15 février 2015 at 17 h 33 min

    […] Les 5 mauvaises habitudes des gens malheureux, chez Mange tes légumes […]