background header
Lifestyle

Devenir minimaliste

« The more you know, the less you need. »

Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia

patagonia-live-simply-logo

Pour que vous compreniez d’où je pars, voici quelques « Fun facts » :

  • J’ai 30 ans et je ne possède aucun meuble. Si je dois déménager demain il me suffit de remplir une valise avec mes vêtements, mes affaire de sports, mon ordinateur & mon appareil photo et de partir sur mon vélo.
  • Je n’ai pas de voiture, ni même mon permis de conduire. Je trouve que les voitures sont une source de pollution incroyable, que ce soit dans leur fabrication ou dans leur utilisation et bien que je comprends qu’elles puissent être indispensables dans certains cas, ce n’est pas le mien (après tout je vis à Paris).
  • Je donne la plupart des cadeaux que je reçois. Je refuse les propositions des marques de m’envoyer leurs produits, tout simplement parce que je n’en aurais pas l’utilité. Dans le cas inverse, je les utilise et les donne ensuite.
  • Je donne aussi la plupart de mes livres dès lors qu’ils sont terminés si je ne compte pas les relire. Et pour simplifier ma bibliothèque, je remercie mes amis de m’avoir offert un Kindle.
  • Quand je pars en vacances, je n’emmène que le strict minimum et je rachète généralement sur place tous les produits qui me coûtent moins de 20€ (donc je ne trimballe jamais de gel douche, shampoing, etc…). J’évite aussi de ramener plus que ce que je n’ai emporté.
  • Je ne me maquille quasiment jamais donc j’utilise simplement du blush et de l’anti-cernes. C’est un gain de temps et d’argent assez incroyable.
  • Mon frigo ne contient aucun condiment et uniquement de quoi manger pour la journée. Vu que je suis souvent dehors, j’évite d’acheter des aliments qui finiront par y périmer.
  • Il y a un grand maximum de 5 icônes sur le bureau de mon ordinateur, qui me permettent d’accéder à mes dossiers essentiels (Travail, Blog, Ecole, Administratif, Sport) Toutes les icônes de mon iPhone tiennent sur un seul écran pour que je n’ai pas à slider en permanence quand je cherche un truc.

En bref, j’accorde très peu d’importance aux choses. Ca n’a pas toujours été le cas, et j’ai simplement appris à aimer « avoir moins ». Parce que les possessions ne sont pas ce qui nous définit en tant que personne, et que, de mon expérience, les gens ayant tendance à surconsommer / accumuler ne sont pas forcément très heureux dans leurs vies.

« The things you own end up owning you. » – Tyler Durden

J’ai mis du temps à le comprendre et c’est une lutte quotidienne que ne pas acheter ce dont je n’ai pas besoin, dans une société qui pousse à la surconsommation et à l’endettement en permanence. Si vous souhaitez accéder à un mode de vie plus minimaliste, voici ce par quoi j’ai commencé :

1. Arrêter d’acheter des choses inutiles

Vous avez besoin de nourriture et d’eau pour vivre. Le reste est bien souvent accessoire.

2. Faire le tri

Si nécessaire, lisez « La magie du rangement » avant, puis débarrassez vous de ce qui encombre votre quotidien et votre cerveau. Que ce soit dans vos vêtements, vos papiers, vos ustensiles de cuisine : choisissez une catégorie d’objets et triez la. Dès que vous avez terminé, vous passerez à la suivante.

3. Rien au sol, rien sur les tables, les essentiels sur les étagères ou comptoirs

Ne vous encombrez pas de cartons, de babioles ou de piécettes (ou pire, d’un vide-poche) : laissez respirez votre espace de vie !

4. Avoir conscience que c’est un travail au quotidien

Je pense que si j’arrive à être productive et à faire autant de choses dans ma journée, c’est parce que je ne m’encombre pas de choses inutiles. Mon appartement est très vite rangé, ma vaisselle très vite faite, je n’ai pas d’excuses pour procrastiner et je ne me sens pas prisonnière de mes possessions. Cependant je pense chaque jour à simplifier encore et je pèse soigneusement chacun de mes achats, car sans ça je peux retomber très facilement dans le consumérisme primaire 😉

« Fuck off with your sofa units and strine green stripe patterns, I say never be complete, I say stop being perfect, I say let…lets evolve, let the chips fall where they may. » – Tyler Durden

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi...

  • Etyrlin
    22 juillet 2015 at 9 h 04 min

    C’est étrange cette impression quand tu approches les 40 ans, et que tu as envie de choses épurées. Posséder de moins en moins de choses, se poser toujours la question de savoir si j’ai vraiment besoin de ci ou ça. Et me dire comme toi, que si les événements de la vie m’amènent à repartir de zéro, je ne serai pas encombré par grand chose. Savoir que l’essentiel est ailleurs que dans la possession. Straight to the point.

    • Camille
      22 juillet 2015 at 9 h 26 min

      Exactement. L’essentiel est ailleurs 🙂

  • deltreylicious
    22 juillet 2015 at 9 h 17 min

    Waouh, je ne pourrais pas vivre ainsi, mais je suis admirative !

    Deltreylicious

    • Camille
      22 juillet 2015 at 9 h 26 min

      Promis, c’est plus simple que de vivre avec plein de trucs 😉

  • Running Sucks
    22 juillet 2015 at 9 h 23 min

    Dis Camille, une question bête (parce que ça m’interpelle et me séduit) : tu fais comment pour les meubles ? Tu loues simplement un meublé ? Ou il existe un modèle alternatif de … Je sais pas … Copartage de meubles. Je me sens souvent submergée par les choses et chaque déménagement me donne le vertige : pourquoi tous ces machins ? A chaque fois je trie/donne mais « ça » revient !

    • Camille
      22 juillet 2015 at 9 h 27 min

      Je loue un meublé et je me fais prêter des meubles (par exemple mon canapé est un prêt de mon ex). Une seule exception : je n’avais plus de table basse alors j’ai acheté une table IKEA que je donnerai au moment où je pars !

  • Cerise
    22 juillet 2015 at 10 h 12 min

    ça alors, ça me fascine ce minimalisme!
    Quand j’étais petite mes parents étaient des hippies qui achetaient tout aux puces et prônaient la vie simple, et moi je rêvais d’avoir de belles choses neuves et brillantes comme les gens « normaux ». Maintenant que j’ai grandi, je me rends compte que je deviens de plus en plus comme mes parents finalement 🙂
    Seule exception: les fringues. J’adore le shopping, même si je me sens un peu coupable de ce consumérisme.

    • Camille
      22 juillet 2015 at 12 h 14 min

      Je crois qu’en vieillissant on devient de plus en plus comme nos parents de manière générale 😉
      Après pour le shopping de fringues je te comprends, j’en ai moi-même un peu trop abusé !

  • Ninon
    22 juillet 2015 at 10 h 42 min

    C’est marrant, en début de semaine j’écrivais toute une diatribe sur mon blog un peu sur le même sujet. Je ne suis pas minimaliste, c’est peut être même le contraire, mais je me débarrasse de ce que je considère comme superflu. Après, la notion de superflu est très variable selon les individus, moi je m’inspire un peu de Dominique Loreau pour faire le tri : si un objet ne m’apporte pas de joie et ne m’est pas utile, il doit disparaitre.

    Je constate que mon entourage – très attaché aux objets matériels- est souvent envahi jusqu’au dégout d’objets inutiles. Moi, tout ce que je possède me rend heureuse ou bien m’est utile. ça inclut une collection de livres mais par contre j’ai renoncé à mes paires de chaussures importables. Et je m’en sent clairement légère.

    Je comprend ta façon de vivre, je la respecte au plus haut point et la trouve très élégante. J’ai juste préféré trouver un autre équilibre qui me convient. 🙂

    (D’ailleurs, c’est marrant, pour certains amis, mon appart est vide et minimal mais d’autres hallucinent en voyant ma bibliothèque.

    Pareil pour les livres, (le nerf de la guerre chez moi…) j’ai un kindle qui remplace tous mes livres de poches « jetable » qui ne m’encombrent plus. Mais par contre, je continue à m’offrir de belles éditions de livres d’art ou des livres de cuisine… Juste une question d’équilibre ^^

    (désolée pour le pavé, mais cette question me passionne un peu en ce moment!)

    • Camille
      22 juillet 2015 at 12 h 17 min

      J’ai été lire ton article, il est top !

      La philosophie de Dominique Loreau est celle qu’on retrouve aussi dans La Magie du Rangement, je pense que c’est très japonais 🙂

      Après j’ai mis très longtemps à y venir et il y a encore des parties de mon appartement qui restent assez chargées (mon dressing par exemple), mais je pense comme toi : tout est dans l’équilibre !

  • Pénélope
    22 juillet 2015 at 10 h 54 min

    Ton article me parle beaucoup, j’ai téléchargé la magie du rangement.

    Merci <3

    • Camille
      22 juillet 2015 at 12 h 32 min

      Tu me diras ce que tu en penses, en tout cas pour moi ça a été une révélation 🙂

  • Léa
    22 juillet 2015 at 12 h 22 min

    J’ai appris à jeter… Et je me sens revivre 🙂
    Je considère maintenant chaque chose que j’ai, je lui accorde beaucoup de valeur…
    Et bizarrement, j’ai comme l’impression d’avoir plus de chose…

    Vivre en ayant conscience…

    • Camille
      22 juillet 2015 at 12 h 32 min

      C’est exactement ça ! Vivre en conscience 🙂

  • Mel
    22 juillet 2015 at 12 h 42 min

    Super cet article, comme tous les autres d’ailleurs, j’ai bien souvent l’impression de lire des pensées qui m’effleurent, que je projette de développer alors merci de tracer le sentier !
    J’ai attaqué la simplification de ma salle de bain et des produits –> 1/ Finir tout ce qui est entamé 2/ Acheter moins 3/ Acheter mieux … Next step le placard #jaipeur
    On se sent de toute façon plus léger et étonnamment plus libre !

    • Camille
      23 juillet 2015 at 6 h 51 min

      Déjà tu as la bonne technique : une chose à la fois 😉 Bon courage dans ton tri!

  • Lealiola
    22 juillet 2015 at 12 h 58 min

    Un bel article qui me parle bien, avant de partir quelques mois à l’étranger je me suis débarrasser en masse de tout ce qui ne me tenait pas à coeur : vaisselle, meubles, livres, les fringues ça j’ai donné plus de la moitié! … Aujourd’hui je suis de retour en France, mais je n’ai pas de chez moi, donc je n’ai rien récupérer de mes quelques cartons que j’avais fait avant de partir, et je vis bien sans. J’ai trois paires de chaussures, deux robes, un pantalon, deux shorts, quelques livres de recettes et un peu de vaisselle. Et mon vélo. Et pfiou le temps gagner à s’habiller! A ranger! Avoir trop de choses ne signifie pas être plus libre. Trop de choix nous rends plus dépendant, il faut pouvoir garder une vue globale et avec trop de matériels on perd son pouvoir de décision je trouve. Bon c’était pas très clair tout ça ahah.
    Merci pour cet article

    Bonne journée

    Léa

    • Camille
      23 juillet 2015 at 6 h 52 min

      En effet je pense que les déménagements / changements de vie sont hyper propices au tri et donc au gain de temps qui en découle !
      (et bon, du moment que tu gardes ton vélo, tout va bien)

  • Lealiola
    22 juillet 2015 at 13 h 03 min

    Ah je viens de voir, l’auteur de La Magie du rangement c’est une japonaise. Evidemment!! ahah 🙂 Leur mode de vie est souvent basé sur le minimalisme. Un espace clair. Contraint souvent par leur petits espaces. Ça me tente bien, je vais surement lire ça bientôt. Merci pour la découverte!

  • Chloé P
    22 juillet 2015 at 13 h 34 min

    J’envie la liberté liée à l’absence de meubles ! Je songe à changer d’appartement mais l’idée de devoir encore déménager mon grand lit, ma bibliothèque, mon canapé, mes fauteuils, mon bureau, table et mes chaises… D’un autre côté, bien qu’étant souvent dehors, j’ai besoin de me sentir bien dans mon cocon : ça n’implique pas d’avoir beaucoup de choses, mais par exemple, pour mon lit, je me sens bien mieux depuis que j’ai pu en acheter un japonais en bois de forêt éco-gérée qu’avec le sommier en métal sur lequel je posais mon matelas auparavant… C’est agréable esthétiquement et en terme de confort, ça a un sens éthique pour moi et ça participe à ma qualité de vie. Et ne parlons pas des livres : avoir ma bibliothèque avec mes livres préférés à disposition et d’autres que je n’ai pas encore lu m’est presque indispensable, j’aime sentir que je peux à tout moment piocher dedans et tomber sur une valeur sûre un peu oubliée ou une nouveauté qui attendais son heure.
    Je sens bien que je projette beaucoup plus que nécessaire dans ces objets, mais trouver l’équilibre entre mon besoin de « chez-moi » (mon lit joli et confortable, mes livres adorés, mon four qui marche bien, pour l’essentiel) et mon envie de légèreté n’est pas chose aisée. Heureusement j’ai encore le temps de changer 😉

  • Coralie
    22 juillet 2015 at 13 h 58 min

    Trier mon armoire, j’ai commencé, n’acheter une paire de chaussure que quand la précédente est bonne a jeter, c’est aussi OK, arrêter de tout acheter en double, de stocker… je suis sur la bonne voie… Bref, je me suis rendue compte que oui, la vie était plus facile, les décisions plus simples quand on accumule moins… Mon gros problème, ça reste le papier : livres, carnet, feuilles… j’en ai dans tous les sens… j’ai des carnets pour tout : mon agenda, mon carnet alimentaire, mes To Do list, mes programmes sportifs… J’essaie de rationaliser, de me mettre à noter sur des appli, j’essaie le e-book… mais j’ai du mal. C’est comme si tous ces petits carnets étaient un peu une façon de garder une trace de ma vie, tout comme les livres déjà lus dont je ne sais pas me séparer… On prévoit de déménager dans quelques mois. Je vais encore en entendre quand mon mari descendra les 4 étages avec le 20ème carton de livres… ca sera peut-être l’occasion de faire du vide…

    Très bel article en tout cas et oui, tu as 1000 fois raisons, allégeons nous !!!

    • Camille
      23 juillet 2015 at 6 h 53 min

      Un déménagement c’est toujours la meilleure occasion de trier 😉 Merci pour ton commentaire !

  • Marion-Isabelle
    22 juillet 2015 at 14 h 17 min

    Mon mec est un minimaliste pur et dur, mois j’ai été élevée par des parents sur consommateurs, bref j’ai appris à faire avec quand on a emménagé ensemble… et pour le mieux ! Je trie, jette, donne, et mes choses me manquent pas.

    Quand j’achète des choses, c’est de la qualité et souvent du neutre: comme dit un designer allemand très connu: Weniger, aber besser (moins, mais mieux). Je ne fais plus de shopping pour le plaisir, je trouve mes plaisirs ailleurs. Pour les livres, je me suis débloquée en donnant, et non pas en jetant, et j’ai acheté un kindle (d’occase en plus). Pour les livres de cuisine, j’en ai quelques un, et c’est tout. Pour les magazines, Next Issue fait le boulot (alors qu’avant ma table de salon débordait de vieux Elle et Vanity Fair !).

    Je suis encore dans le grand tri, j’en vois le bout. Quelle satisfaction. Foncez!

    Ps: tu me donnes envie d’écrire un billet là dessus…

  • Vincent
    22 juillet 2015 at 20 h 00 min

    Pour plein d’idées sur le minimalisme, je conseille le blog de Léo Babauta (si tu ne connais pas déjà) : http://zenhabits.net/

    • Camille
      23 juillet 2015 at 6 h 54 min

      Oui, Léo est une grande inspiration pour moi 🙂

  • Claire
    23 juillet 2015 at 8 h 48 min

    Bonjour Camille! Je te suit depuis un bon moment déjà, j’apprécie ta vision des choses. J’ai commencé aussi à trier/donner le « superflu », tu m’a donné envie de lire « la magie du rangement », et je te conseille le livre « Zéro Déchets » de Bea Johnson.

    • Camille
      24 juillet 2015 at 19 h 13 min

      Je vais regarder ça merci beaucoup pour la recommandation !

  • Marine Dn
    23 juillet 2015 at 11 h 02 min

    Bonjour Camille! Super votre article, comme tous les autres! Je vous suis depuis peu , j’ai lu l’ensemble du blog et je me retrouve dans chaque article . Vous avez même réussi à me motiver pour reprendre la course à pied . Ce qui d’ailleurs me procure un bien être énorme . Alors merci de tenir un blog aussi intéressant! Je déménage dans 2 semaines, de la haute pour aller en basse Normandie , évidemment cet article arrive à point nomme ! J’ai également un grand besoin d’espace et surtout je sens à quel point épicent important de ne pas être attachée aux choses, l’essentiel n’est pas la . Bonne journée à vous !

    • Camille
      24 juillet 2015 at 19 h 12 min

      Merci beaucoup Marine c’est adorable <3

  • Vincent DM
    23 juillet 2015 at 12 h 01 min

    Merci Camille pour cet article.Pas très bien depuis quelques temps,j’essaie de me remettre en question et de changer.J’ai découvert ton blog il y a quelques semaines et il y a beaucoup d’éléments de bonne inspiration(nutrition,sport,naturopathie,style de vie…).Minimaliste,pourquoi pas ,tant de choses nous entravent.
    Par contre,un seul vélo,ça va être dur pour moi !

    • Camille
      24 juillet 2015 at 19 h 12 min

      Ahh comme je te comprends, j’ai très envie d’un second vélo en ce moment 🙂

  • Maheva
    23 juillet 2015 at 14 h 44 min

    Ah Tyler <3 C'est marrant, parce que ce livre, que j'ai lu il y a quelques temps, m'a permis de me déculpabiliser. Etant adepte du "rien sur les tables, pas de vide poches, pas d'objets qui ne servent à rien " et nourrissant une haine viscérale pour les bibelots, je passais pour une méga névrosée de l'espace. Maintenant, vivre à deux et avoir des enfants, c'est un peu la lutte finale quand t'es minimaliste. Et j'avoue que ma bibliothèque reste le dernier bastion de ma faiblesse consumériste. Bref, je préparais un article sur le tri en cosméto et sur mon parcours: j'ai appris à élaguer à l'extrême et ma peau (et mon moral aussi) ne s'en portent que mieux. Ton article est super et inspirant, comme d'hab. Des bisous!

    • Camille
      24 juillet 2015 at 19 h 12 min

      Ca m’intéresse beaucoup si tu parles du tri cosméto. Perso j’utilise juste de la crème de jour 😀

  • Soline
    24 juillet 2015 at 21 h 47 min

    Génial ce blog ! Merci de partager tout ça 🙂

    Et sur ce sujet, j’essaie depuis plusieurs mois de réduire mon dressing à 40 pièces et ce n’est pas une mince affaire…

    • Camille
      24 juillet 2015 at 21 h 52 min

      Merci Soline !

      Alors le dressing à 40 pièces je t’avoue que j’en suis incapable à date… J’ai beaucoup trop de vêtements. Courage dans ton tri!

  • Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi | Bon sang ! J'ai 40 ans…
    27 juillet 2015 at 6 h 49 min

    […] il a fallu que je m’occupe. En traînant sur la blogosphère, je suis tombée sur un billet de Mange tes légumes. Un vrai déclic ! J’ai profité de ce temps libre  pour faire un gros ménage chez moi. Je […]

  • Marekr
    28 juillet 2015 at 21 h 01 min

    Merci pour cet article qui fait réfléchir ! Avec le développement des réseaux ça va peut-être devenir plus simple de vivre selon ces principes, grâce au développement du prêt, de l’échange, de la propriété d’usage… tant mieux !

    • Camille
      29 juillet 2015 at 10 h 50 min

      Je pense que l’informatique m’aide grandement à stocker les données de façon numérique, et ça tue moins d’arbres 😉

  • Zahra
    29 juillet 2015 at 18 h 32 min

    Bonjour, ça fait un mois et demi que je consulte ton blog régulièrement je suis vraiment très contente tu m’as fait ouvrir les yeux et réfléchir à comment gérer ma vie. Mon travail me stresser et me rendait aigrie je passais mon temps à faire les magasins en achetant des conneries pour combler un vide et les dernières semaines du mois je finissais toujours dans le rouge parce qu’il me fallait absolument tel ou tel ustensiles de cuisine ou jeans de marque. J’ai commencé par faire un carnet de gratitude et là ça a était la révélation comment peut-on laisser notre travail nous prendre autant la tête?! Il y avait tant de positif dans ma journée et pourtant je me laisser submerger par des petites choses. Je déménage dans un mois et j’ai achetais le livre la magie du rangement je pense que je vais faire un grand vide dans mes armoires et enfin me concentrer sur l’essentiel de la bonne nourriture, ma famille et mes amis 🙂
    Merci beaucoup pour tes conseils et pour ton blog!

    PS : oui comme j’ai jamais posté de commentaire je me rattrape et j’en mets un très long pour me faire pardonner 😀

    • Camille
      30 juillet 2015 at 8 h 37 min

      Salut Zahra,

      Merci beaucoup pour ce super commentaire, il m’a fait super plaisir <3

      Je te souhaite une super jolie journée !

      Camille

  • 3 citations qui ont changé ma façon de voir le monde | Mange Tes Légumes
    21 août 2015 at 8 h 23 min

    […] parlais déjà dans mon article sur le minimalisme, mais globalement l’argent est à mes yeux fait pour voyager, manger et par dessus tout : […]

  • Justine Mercier
    21 août 2015 at 9 h 32 min

    Bonjour,
    Je lis ton blog ! Bravo pour ton minimalisme ça m’intéresse mais j’en suis loin déjà à cause de ma passion des livres et aussi mes tentatives (vaines ) de trouver des vêtements ou je suis bien ms pour le reste j’essaie de minimiser l’emcombrement.
    Je voulais rebondir sur un sujet le stockage numérique. Je ne suis pas une spécialiste ms on m’a expliqué que toutes nos données numériques dépensent énormément d’énergie… alors personnellement je me trouve souvent face à un dilemme. …papier ou numérique ?

    • Camille
      21 août 2015 at 12 h 47 min

      C’est en effet une dépense énergétique plus importante, après je pense que c’est une question de choix.
      Personnellement je photographie mes documents importants et je les archive sur un disque dur, ça me permet de gagner en espace et en tranquillité d’esprit quand je cherche un papier 😉

  • Comment être heureux ? | Mange Tes Légumes
    31 août 2015 at 7 h 02 min

    […] Vivez entouré uniquement d’objets que vous aimez et d’objets indispensables. Tout le reste est superflu. […]

  • J’emménage (et j’ai besoin de tes lumières !) | Mange Tes Légumes
    26 mars 2016 at 23 h 16 min

    […] ça me laisse du temps pour défaire mes cartons, essayer de ranger mon appartement (ouais être minimaliste ça veut aussi dire déménager sans meubles et te retrouver à camper dans ton salon pendant un […]