background header
Lifestyle

Devenir minimaliste

« The more you know, the less you need. »

Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia

patagonia-live-simply-logo

Pour que vous compreniez d’où je pars, voici quelques « Fun facts » :

  • J’ai 30 ans et je ne possède aucun meuble. Si je dois déménager demain il me suffit de remplir une valise avec mes vêtements, mes affaire de sports, mon ordinateur & mon appareil photo et de partir sur mon vélo.
  • Je n’ai pas de voiture, ni même mon permis de conduire. Je trouve que les voitures sont une source de pollution incroyable, que ce soit dans leur fabrication ou dans leur utilisation et bien que je comprends qu’elles puissent être indispensables dans certains cas, ce n’est pas le mien (après tout je vis à Paris).
  • Je donne la plupart des cadeaux que je reçois. Je refuse les propositions des marques de m’envoyer leurs produits, tout simplement parce que je n’en aurais pas l’utilité. Dans le cas inverse, je les utilise et les donne ensuite.
  • Je donne aussi la plupart de mes livres dès lors qu’ils sont terminés si je ne compte pas les relire. Et pour simplifier ma bibliothèque, je remercie mes amis de m’avoir offert un Kindle.
  • Quand je pars en vacances, je n’emmène que le strict minimum et je rachète généralement sur place tous les produits qui me coûtent moins de 20€ (donc je ne trimballe jamais de gel douche, shampoing, etc…). J’évite aussi de ramener plus que ce que je n’ai emporté.
  • Je ne me maquille quasiment jamais donc j’utilise simplement du blush et de l’anti-cernes. C’est un gain de temps et d’argent assez incroyable.
  • Mon frigo ne contient aucun condiment et uniquement de quoi manger pour la journée. Vu que je suis souvent dehors, j’évite d’acheter des aliments qui finiront par y périmer.
  • Il y a un grand maximum de 5 icônes sur le bureau de mon ordinateur, qui me permettent d’accéder à mes dossiers essentiels (Travail, Blog, Ecole, Administratif, Sport) Toutes les icônes de mon iPhone tiennent sur un seul écran pour que je n’ai pas à slider en permanence quand je cherche un truc.

En bref, j’accorde très peu d’importance aux choses. Ca n’a pas toujours été le cas, et j’ai simplement appris à aimer « avoir moins ». Parce que les possessions ne sont pas ce qui nous définit en tant que personne, et que, de mon expérience, les gens ayant tendance à surconsommer / accumuler ne sont pas forcément très heureux dans leurs vies.

« The things you own end up owning you. » – Tyler Durden

J’ai mis du temps à le comprendre et c’est une lutte quotidienne que ne pas acheter ce dont je n’ai pas besoin, dans une société qui pousse à la surconsommation et à l’endettement en permanence. Si vous souhaitez accéder à un mode de vie plus minimaliste, voici ce par quoi j’ai commencé :

1. Arrêter d’acheter des choses inutiles

Vous avez besoin de nourriture et d’eau pour vivre. Le reste est bien souvent accessoire.

2. Faire le tri

Si nécessaire, lisez « La magie du rangement » avant, puis débarrassez vous de ce qui encombre votre quotidien et votre cerveau. Que ce soit dans vos vêtements, vos papiers, vos ustensiles de cuisine : choisissez une catégorie d’objets et triez la. Dès que vous avez terminé, vous passerez à la suivante.

3. Rien au sol, rien sur les tables, les essentiels sur les étagères ou comptoirs

Ne vous encombrez pas de cartons, de babioles ou de piécettes (ou pire, d’un vide-poche) : laissez respirez votre espace de vie !

4. Avoir conscience que c’est un travail au quotidien

Je pense que si j’arrive à être productive et à faire autant de choses dans ma journée, c’est parce que je ne m’encombre pas de choses inutiles. Mon appartement est très vite rangé, ma vaisselle très vite faite, je n’ai pas d’excuses pour procrastiner et je ne me sens pas prisonnière de mes possessions. Cependant je pense chaque jour à simplifier encore et je pèse soigneusement chacun de mes achats, car sans ça je peux retomber très facilement dans le consumérisme primaire 😉

« Fuck off with your sofa units and strine green stripe patterns, I say never be complete, I say stop being perfect, I say let…lets evolve, let the chips fall where they may. » – Tyler Durden

Vous aimerez aussi...