background header
Sport

Compte-rendu de course : Semi de Paris 2015

Bon, alors déjà je vais vous avouer un truc : je pense que courir au dessus de 10 kilomètres c’est une torture innommable et incompréhensible à s’infliger.

25007617

Ma tête quand je veux mourir.

Du coup, la dernière fois que j’avais couru plus de 10 kilomètres, c’était il y a un an. Pour le Semi de Paris 2014.

C’est donc sans aucune confiance mais avec mes ultra boost aux pieds que j’ai pris le départ ce dimanche, ayant chopé un dossard en crash 2 jours avant la course, et en m’étant couché à 2h du matin la veille, en toute quiétude.

9h00 : Je rejoins Théo pour aller prendre le métro. Un ratio beaucoup de  trop important de tatouages tribal sur les mollets des coureurs me donne envie d’aller me recoucher.

9h15 : On arrive à Vincennes, il fait super beau. On rejoint l’équipe d’A.S.O. et on se dirige vers les consignes.

10h : Je perds mon équipe, je trouve les copains de #boostsentier qui partent vers leur SAS. Je me sens désoeuvrée, je vais faire pipi. Je bronze un peu.

10h15 : Heureusement Théo me retrouve. On a des dossards qui ne correspondent pas à notre SAS mais on manage avec brio à retrouver toute l’équipe pour prendre le départ tous ensemble.

10h30 (ou par là quoi) : On prend le départ, je me sens champion du monde les 10 premiers kilomètres et juste après Bastille je sens que mon corps n’est pas du tout d’accord pour en faire 11 de plus. L’équipe part devant et je ne cherche même pas à m’accrocher.

11h30 : J’en ai marre, j’avance pas, je veux rentrer manger des pancakes. Heureusement que les copains de la #boostbastille sont dans la course et sur le bord de la route pour m’encourager et que Théo m’attend sinon je rentrais chez moi.

12h15 : J’ai envie d’insulter tout le monde, je suis plus du tout sympa. Les derniers kilomètres sont beaucoup trop longs par rapport aux premiers, je remets toute ma vie en question.

12h30 : On passe enfin la ligne d’arrivée, je fais 1h54 ce qui me rend pas vraiment contente (mais c’est 15 minutes de moins que l’an dernier donc je vais pas cracher non plus, faut savoir se satisfaire de ce qu’on a hein). Je pense que tous les gens qui courent le marathon sont des surhommes & surfemmes et ils ont mon respect éternel parce que jamais je veux plus jamais courir de ma vie.

Donc le bilan :

Globalement j’ai bien senti que j’étais pas assez préparé et je me suis auto-flagellée psychologiquement pendant 11 bornes, donc c’était pas forcément génial.

Un immense merci à Théo de m’avoir trainé tout du long, sinon je rentrais chez ma mère en pleurant à partir de 11ème kilomètre.

Voilà du coup, j’ai décidé que j’allais faire des sorties longues histoire de viser 1h45 pour le semi de Lisbonne. Parce que vraiment ça m’a énervé de pas être préparée et que ça sera moins long si je vais plus vite (logique imparable).

Voilà, et vous alors, c’était comment votre semi ? Ou votre brunch ?

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi...

  • cherecharlotte
    10 mars 2015 at 16 h 18 min

    Bravo Camille, et puis tous les autres, je suis bien incapable de courir 21km !! je suis fière de vous !

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 50 min

      Merci Charlie 🙂

  • Audrey
    10 mars 2015 at 16 h 21 min

    Ah ah je compatis tellement 😀
    Point de côté choppé au 8e km, qui a daigné me lâcher au 18e. Résultat, je fais les deux derniers kms pleine balle (puisque j’avais des tas d’énergie) mais un temps pas dans mes espérances.
    Donc oui, objectif apprendre à respirer et 1h50 à Bordeaux dans 1 mois et mieux encore pour Lisbonne. Et chuicho pour les sorties longues <3

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 50 min

      On va être belles à Lisbonne tiens !

  • Moon's
    10 mars 2015 at 16 h 25 min

    Je l’attendais cet article… tu peux être tout de même TRES FIERE de toi !!! Pour une nana qui n’a pas fait le semi (je ne réponds pas à la question) et qui n’a pas brunché (juste sur le sable avec du vin et des crustacés en pensant à vous ah ah ah) je ne regrette pas de ne pas m’être inscrite (réaliste envers moi-même) En revanche, ça me donne encore plus l’envie et la motivation de me déchirer aux entraînements pour Lisbonne !!! #jevaislefaire #mêmpaspeur #lessentielestdeleterminer

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 50 min

      Ca va aller ma belle !

  • Carolinep09
    10 mars 2015 at 16 h 42 min

    Bravo Camille! Tu peux quand même être super fière de toi de l’avoir fait !!
    Je prépare celui de Bordeaux, enfin j’essaie….. 1er de ma vie…… J’espère ne pas souffrir autant que toi!!
    Sinon ça ne fait pas très longtemps que j’ai découvert ton blog, et je le trouve vraiment trop chouette, tes articles sont top et tu m’amènes à une vraie réflexion sur ma consommation, mon sport etc alors Merci !! Keep going!

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 50 min

      Courage pour Bordeaux et merci pour ton commentaire 🙂

  • Angie
    10 mars 2015 at 17 h 23 min

    C’est rassurant de voir que tu trouves que courir plus de 10km est « une torture innommable » ! Je pensais que t’étais une super héroïne sans faiblesse, je complexais grave ! C’est cool quand même pour quelqu’un qui n’était pas préparé !!

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 52 min

      Ahahah nan t’inquiètes ma belle, tout le monde souffre 🙂

  • Antonin Douste
    10 mars 2015 at 17 h 26 min

    Déjà bravo, je ne savais pas que tu courais dimanche, j’ai malheureusement pas pu avoir de dossard mais je l’ai quand même fait, sans eau à l’arrivée parce que pas de dossard (pas cool), mais j’ai battu mon record de 3min, donc j’en suis satisfait j’ai fait 1h40 🙂

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 50 min

      Beau temps, bravo!

  • Emi
    10 mars 2015 at 17 h 34 min

    Haha j’ai trop rit ! Merci !
    Bah moi c’était mon premier et vraiment la veille et le matin je pleurnichais dans les bras de Saja en disant : « J’ai peur, je veux pas y aller, ca va être long, je vais avoir mal au genou, j’ai peeeeeeuuur »
    Et bin finalement j’ai trop kiffé ! Les premières 12km étaient vraiment agréables, mais il faut dire aussi que j allais doucement (10km/h) car je voulais pas forcer (pour mon genou), après ca a progressivement été moins drôle. Derniers 6k vraiment hard core ! Mais globalement j’ai trop kiffé et j’ai hâté de faire un autre !

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 51 min

      On remet ça quand tu veux 😉

  • Olive
    10 mars 2015 at 18 h 02 min

    Brunch à base de burger (Avec mes boosts au pied)

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 51 min

      Pas surprise. (mais tu restes corporate, c’est bien)

  • Laure Endorphine
    10 mars 2015 at 19 h 36 min

    Génial, ton honnêteté 🙂 Je prévois un 10 km pour la rentrée prochaine… vas falloir que je lance la prépa 🙂

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 51 min

      Canon! Tu vas voir c’est génial 🙂

  • Pauline Mouget
    10 mars 2015 at 22 h 23 min

    Chapeau quand même pour le temps tout en n’étant pas du tout préparée 😉
    Moi c’était mon tout premier et j’étais pas sereine du tout la veille ! Après, j’avais déjà fait tout doux 18km et je m’étais bien reposée, donc je pensais bien que j’allais le terminer, mais comme je déteste avoir mal, j’y suis allée en mode petit chaton tout tranquillou ! Du coup le temps n’est pas fameux, 2h13, mais je suis quand même hyper contente, j’ai été à l’aise presque tout le temps et j’ai profité, objectif largement atteint 🙂 Par contre, j’ai bien envie de me donner un peu plus pour le prochain, maintenant que je sais que j’en suis capable !! A Lisbonne avec toute la team, pourquoi pas 😉

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 51 min

      C’est vachement bien comme temps de petit chaton! Bravo 🙂

  • Ma fine bouche
    10 mars 2015 at 22 h 57 min

    Ton compte-rendu est très drôle et en même temps très sincère. Pour ce qui est de l’intérêt ou pas d’une préparation spécifique pour une course, notamment une longue, je dirais que cela permet de mieux vivre la course et surtout de mieux récupérer ensuite.

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 52 min

      C’est clair (et je le sais), mais j’aime tellement pas courir longtemps 😉

  • HannahPasMontana
    11 mars 2015 at 12 h 37 min

    Ahahah, qu’est ce que j’ai ri ! Article parfait !
    Je t’imagine toute colère au vingtième km 🙂

    Bizarrement ça a été pour moi, je crois que je l’ai rêvé un peu en fait (4ème dimension ?).
    Sur les 10 premiers km c’était dur car j’avais des douleurs au tibia (why?) mais je me suis focalisée sur « il fait beau avance » car si je m’autorisais à penser au moindre truc allaient suivre les copains « pourquoi tu fais ça ? » « c’est pas pour toi » « arrête ». Au bout de 10km la douleur est passée d’un coup et je me suis contentée de « t’as fait autant tu vas pas t’arrêter maintenant rhoo, essaye pour voir ? Ah tu arrives encore à courir donc c’est bon ! » en me faisant doubler par plein de mamies eheh 🙂

    En tout cas 1h54 c’est quand même un super score et 15 min de gagnées mais whaou ! Tu as mérité des tonnes de médailles qui vont avec rien pour ce temps et pour avoir fait 21km sous cette chaleur ! 🙂
    Il te reste plus qu’à te préparer pour le semi de de Lisbonne et surtout prévoir ton repas post run 🙂 (vino verde ?)

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 52 min

      C’est quoi du vino verde ?

      • Lu
        6 avril 2015 at 20 h 18 min

        C’est du vin portugais 😉

        J’ai fait mon premier semi hier en 2H35 donc je suis à deux doigts de pleurer en lisant ton article 🙂

  • Etyrlin
    11 mars 2015 at 16 h 16 min

    Premier 10 km la semaine prochaine et je suis pas rassuré !
    Bravo Camille !

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 52 min

      Tu me raconteras hein ?

      • Etyrlin
        13 mars 2015 at 16 h 10 min

        Et comment ! Je te le dédicace même, ce 10 km !

  • pertis
    11 mars 2015 at 18 h 08 min

    Bravo pour la course et pour avoir réussi à retranscrire avec humour cette sensation qui arrive parfois en course à base de « qu’est ce que je fous là », « je veux rentrer » « plus jamais »….pour finalement se réinscrire 2 jours après à un autre défi!

    • Camille
      12 mars 2015 at 14 h 52 min

      Exactement ! Le masochisme quoi.

  • 36 000 semi - Match & Mascara
    16 mars 2015 at 21 h 33 min

    […] > Le semi de Camille […]

  • fifi
    24 mars 2015 at 13 h 57 min

    Tu me fais rire ! Merci pour ce feedback décomplexant et motivant !

    • Camille
      24 mars 2015 at 23 h 00 min

      Je sais pas si c’est vraiment motivant mais bon 😀

  • Mélina Bouchez
    25 mars 2015 at 14 h 46 min

    Camille, j’en peux plus, cet article est vraiment très drôle, merci !

    • Camille
      26 mars 2015 at 17 h 01 min

      Oh bha si je peux faire rire à défaut de faire des temps incroyables, c’est déjà ça 😉

  • Wendy Jaunet
    3 avril 2015 at 20 h 50 min

    Excellent article et très bonne perf ! Bravo !

  • THE COLOR RUN by Sephora | Mange Tes Légumes
    24 avril 2015 at 6 h 26 min

    […] pu faire jusqu’alors. La dernière course que j’avais couru c’était le semi & si j’ai l’habitude d’encadrer ma team, c’est sur des parcours […]

  • Compte-rendu de course : 10KM de l’Equipe | Mange Tes Légumes
    28 juin 2015 at 9 h 01 min

    […] ne dors quasiment pas la nuit précédent la course (pour changer), je m’habille et je fonce rejoindre les filles. On fait les groupies devant le SAS […]

  • Mes challenges sportifs de la rentrée | Mange Tes Légumes
    30 juillet 2015 at 8 h 17 min

    […] finalement couru plus que prévu (WeRunRme, Les Foulées de Vincennes, Le Semi de Paris, Le 10KM de L’Equipe, Le Sunset Relay…), ait fait mon premier triathlon à Paris (et […]