background header
Comptes-rendu de courses Running Sport

Compte-rendu de course : Fitbit Semi de Paris 2016

Il y a maintenant un peu plus d’une semaine, j’ai couru le pire semi de ma vie. C’est à dire que non seulement je l’ai couru en 2h07, mais qu’en plus j’ai morflé pendant 21 kilomètres.

Pourtant tout avait si bien commencé, j’avais même posté ma traditionnelle photo pré-course.

Pourtant, tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

Voici donc mon traditionnel compte-rendu de course :

  • KM 1 à 10 : Je veux mourir et je me colle derrière 2 petits vieux qui courent à 6mn30 au kilo pour me protéger du vent. Comment ça y avait pas de vent ?
  • KM 10 à 21 : Je pensais pas que c’était possible d’avoir si mal à la tête. Ils sont super bons ces ravitos. Je vais m’arrêter et reprendre des oranges. (Oui, parce que j’ai payé mon dossard 50 balles alors autant en profiter pour se faire un brunch).
  • KM 21.1 : Je suis arrivée et je me sens vraiment très mal. Je m’endors dans le métro en rentrant.

Bravo Camille !

Camille Pic

Ca va pas du tout en vrai à ce moment là.

Comment j’ai réussi cet exploit ? Voici mes astuces.

1. Ne pas se préparer

S’entraîner c’est tricher. Du coup j’ai pas couru sérieusement depuis le Semi-marathon Antibes Cannes que j’ai couru en fin d’année 2015.

Entre temps j’ai uniquement fait des sorties (3 pour être exacte) n’excédant pas 8 kilomètres, avec une moyenne de 7mn au km.

Mon autre secret de prépa ? Toujours sécher le fractionné, parce que bon, il fait beaucoup trop froid pour aller se les geler au stade.

2. Ne pas avoir d’amour propre

Partir dans un SAS super ambitieux, te faire doubler par toutes tes potes dès le premier kilomètre sans même arriver à leur parler tellement t’es au bout de ta vie et voir tes gentilles lectrices te doubler en t’encourageant.

3. Surtout, ne pas petit déjeuner
4. Sortir très tard la veille

Prévoyez plusieurs évènements sociaux importants la veille comme les 30 ans d’un pote et la venue de votre meilleure amie. Vous ne pourrez pas vous défiler et vous serez obligés de faire la fête.

30529593

AU BOUT DE LA VIE.

Voilà, j’espère que vous ne ferez jamais tout ça, et si vous l’avez déjà fait, n’hésitez pas à me raconter vos histoires dans les commentaires !

PS : J’ai quand même eu une médaille, parce que l’important, c’est de participer.

Vous aimerez aussi...

  • Et malgré la souffrance, ton sourire sur l’avant dernière photo fait quand même plaisir à voir! 🙂

    • Uty

      +1

  • Elise Devoille

    t’es au top même dans la souffrance ^^
    j’imagine que t’as pas du
    rigoler tout le temps pendant 21 km en effet, mais cet article et ton
    blog en général donne un coup de frais sur le sport et moi j’aime ça !
    On ne peut pas toujours être au top au niveau sport, on vit parfois aussi 🙂

    Elise

    • Ahahah en effet, j’ai pas trop rigolé ! Mais c’est vrai qu’il est bon de se laisser vivre parfois 🙂

  • Bravo ! Vive la prépa en mode Laurent3000 😉

  • Amélie Tauziede

    Alalah sacrée Camille, ton article m’a bien fait rire !! Comme tu dis l’important c’est de participer 🙂 à bientôt poulette !!

    • Merci ma belle Amélie, des bises !

  • Aurélie Hugues

    Mon Dieu que j’ai ris devant la tournure de ton article, merci pour tes précieux conseils 😀 Courage, le prochain tu seras au top <3

    • Ahh je suis contente si ça t’a fait marrer ! Le prochain euh … on verra hein 😀

  • Lucie Lulu

    Le top c’est de l’avoir fait le lendemain d’une soirée tardive ! Chapeau bas !
    Vaux mieux en rire qu’en pleurer !

    • J’en rigole maintenant mais j’ai eu si mal l’aprem qui a suivi !

  • Sarah MlleFitness

    Hé bien après toutes ces péripéties et avec rien dans le ventre, tu peux tout de même te féliciter d’être aller jusqu’au bout.

    • Ahah merci Sarah ! Je me suis plus engueulé que félicité mais bon, pas de regret!

      • Sarah MlleFitness

        Ta prochaine course ne sera que meilleure 😉

  • C.Cosmique

    C’était drôle à lire mais je compatis pour ce que tu as dû ressentir pendant ta course. J’ai fait le semi du Touquet en août dernier dans des conditions à peu près similaires avec en prime: désordres gastriques (on va dire ça comme ça) à partir du 15 ème kilomètre, pas de toilettes, pas de buisson pour se cacher . Bref c’était vraiment la m…. 🙂

  • Mamess

    haha au moins tu l’as fini ce semi ^^
    moi j’avais couru l’Ekiden de Paris (5km) avec #BoostOdeon alors que je n’avais pas dormi de la nuit (j’avais une bonne excuse je fêtais mon anniversaire avec des amies :P), j’en ai un tout petit peu chier mais j’ai réussi à finir en 25 minutes 🙂

  • Pingback: Faut-il être un athlète pour tenir un blog de sport ? | Mange Tes Légumes()

  • Johanna Mangote

    Je cherchais des astuces pour ma prépa semi-marathon. J’en ai pas trouvé mais j’ai tant ri.

  • Pingback: Mes challenges sportifs pour 2017 • Mange Tes Légumes()