background header
Alimentation Conseils Recettes

Mes 5 principes pour une alimentation saine avec Vivoptim

Pour commencer cette série d’articles autour de mon expérience Vivoptim, j’ai décidé de vous parler de mes principes d’alimentation. Tout simplement parce que je suis convaincue qu’apprendre à bien se nourrir est la première pierre à poser lorsqu’on souhaite mener une vie plus saine.

J’en ai d’ailleurs profité pour vous faire une petite vidéo, c’est une grande première !

Sans une alimentation équilibrée, je manque d’énergie. Et quand je me sens comme ça, je n’ai pas la force ni l’envie de faire du sport, de sortir me balader ou même de me lancer dans des projets qui devraient pourtant me motiver.

Je suis convaincue que bien manger contribue :

  • À ma santé physique car je peux faire tous les sports que j’aime et que je me sens « bien » dans mon corps, dans le sens où je n’ai pas de problème de digestion ou de fatigue chronique à déclarer.
  • À ma santé mentale car je suis énergique et équilibrée au quotidien, ce qui n’était pas forcément le cas quand mon alimentation se composait majoritairement de produits industriels et de gras.

Alors parfois quelqu’un me donne un contre-exemple. Un ami qui fait 20h de sport par semaine, tout en se gavant de malbouffe et qui est en pleine forme. Un peu comme un fumeur qui n’a pas envie d’arrêter va me parler de cette connaissance lointaine qui fumait deux paquets par jour et n’a jamais eu de cancer. Pourtant je sais quelque chose qu’ils ne savent pas … Et je vais vous confier ce secret, que vous connaissez déjà au plus profond de vous : L’exception ne fait pas la règle.

Pour une personne qui tolérera très bien un régime riche en graisses saturées et en produits de mauvaise qualité, combien tomberont malades et développeront du diabète, des problèmes cardio-vasculaires ou encore des cancers ?

Je pars du principe que je ne suis pas exceptionnelle et que j’aimerai préserver mon capital santé aussi longtemps que possible. Je ne souhaite pour autant pas sacrifier le plaisir d’un bon dîner ou d’une petite bière de temps en temps (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé). Si vous avez lu mon journal alimentaire, vous avez probablement remarqué que je m’accorde évidemment des « cheat meals* » c’est-à-dire des repas où je me fais plaisir sans porter trop de considération à la valeur calorique des aliments qui composent mon assiette.

J’ai beaucoup appris lors de ma formation en naturopathie. J’ai bien évidemment adapté mes connaissances à mon hygiène de vie (par exemple faire du sport de longue distance demande pas mal d’apports en sucres lents) et j’en ai tiré les 5 principes ci-dessous. Si vous avez envie de réformer votre façon de manger mais que vous ne savez pas par où commencer, je suis certaine qu’ils pourront vous aider.

Mes 5 principes pour une alimentation saine

 1. Planifier & préparer à l’avance

C’est probablement le plus important de tous mes principes. Si vous voulez manger sainement tout en ayant un emploi à plein temps et une famille, il faudra que vous planifiiez au maximum vos repas de la semaine et que vous réserviez une partie de votre temps libre à préparer vos repas de la semaine.

Vous aurez beau avoir toute la motivation du monde le lundi matin, si vous terminez à 22H le jeudi soir et que vous rentrez chez vous épuisé(e), il y a de très fortes chances pour que vous n’ayez pas la force de vous préparer un repas sain & équilibré de A à Z et que vous commandiez une grosse pizza.

Pour m’organiser et m’insipirer avec Vivoptim c’est super simple, je peux choisir des recettes selon les saisons, ma pathologie ou encore selon les bénéfices nutritionnels de mes plats. Avec plus de 40 nouvelles recettes chaque mois, je sais où chercher l’inspiration.

Capture d’écran 2017-02-03 à 10.46.04

Capture d’écran 2017-02-03 à 10.46.36

Pour ma part j’organise ensuite mes repas de la semaine en utilisant un semainier. Vivoptim génère d’ailleurs automatiquement le mien et je n’ai plus qu’à aller faire les courses et me mettre aux fourneaux.

Capture d’écran 2017-02-03 à 10.47.31

Si vous manquez d’inspiration pour construire votre semainier, voici ce que je prépare généralement :

  • un grand contenant de féculents : riz, purée maison, pâtes, pommes de terre rôties
  • un grand contenant de crudités : grande salade verte, bâtonnets de légumes en morceaux, carottes vichy…
  • un grand contenant de légumes cuits à la vapeur : brocolis, carottes, courgettes, aubergines
  • un moyen contenant de protéines : poisson au curry, tomates farcies ou encore j’achète du poisson surgelé si je n’ai pas le temps de préparer autre chose

Le temps de préparation est de 2 heures grand maximum, je fais ça le dimanche et j’ai ensuite de quoi organiser mes repas du midi et du soir pour toute la semaine. En plus de bien manger, j’économise vraiment beaucoup d’argent.

J’achète aussi du bon gras (huiles & beurre de baratte), des fruits pour les jus, des desserts (fruits ou compotes), un peu de fromage (mon péché mignon) et bien sûr du pain (sans gluten mais à vous de voir). Je n’achète quasiment jamais de produits industriels lorsque je fais les courses, ça m’évite de me jeter compulsivement sur les gâteaux quand je m’ennuie et je me garde les plaisirs gras & sucrés pour mes sorties au restaurant !

2. L’assiette 40/40/20

Si l’idée de peser vos repas vous file des boutons, suivez ce principe tout simple pour composer votre assiette :

  • 40% de légumes crus ou cuits
  • 40% de féculents
  • 20% de protéines

Voyez comment ça marche pour vous et n’hésitez pas à ajuster un peu cet équilibre, mais en général, cette composition est la garantie d’une assiette saine.

3. Ne pas boire de calories

Pas de sucre dans les boissons, pas de sodas, pas de triple latte macchiato… Et oui.

Car les boissons sucrées ne nourrissent pas, n’apportent aucune sensation de satiété et n’ont pas d’intérêt en termes de vitamines & minéraux, sauf si vous faites votre jus de fruits à l’extracteur mais dans ce cas, je n’ai plus rien à vous apprendre ;).

Arrêter de sucrer son café ou son thé est beaucoup plus facile qu’on ne le pense et les bénéfices sur votre santé et votre balance devraient se faire sentir rapidement. Essayez pendant une semaine, ça en vaut la peine !

Egalement, je ne vous apprends rien mais les boissons alcoolisées sont très riches en sucres, donc si vous mangez sainement mais que vous buvez régulièrement, cela explique peut-être pourquoi vous n’arrivez pas à perdre de poids.

4. Consommer les fruits (et les sucres rapides) en dehors des repas

C’est l’un des enseignements majeurs que j’ai appris en naturopathie et que j’applique depuis maintenant 2 ans : consommer des sucres rapides en fin de repas pourrait créer des fermentations au sein de votre système digestif. Même si cette théorie a parfois été réfutée, j’ai noté pour ma part me sentir moins ballonnée si je consommais fruits & sucres quelques heures après mes repas en guise de goûter ou de snack.

À vous de voir si cela fonctionne pour vous, en tout cas personnellement je ne ressens plus le « besoin » de finir mes repas par une note sucrée et j’ai moins de fringales dans l’après-midi. 

5. Un « cheat day** » par semaine ou un « cheat meal* » dans la journée

C’est mon principe préféré. Je m’autorise 1 à 2 jours par semaine de craquage total où je mange et je bois tout ce que je veux. Ce cheat day* me permet de conserver une vie sociale tout à fait acceptable et surtout d’éviter de tomber dans l’orthorexie en devenant totalement obsédée par ce que je mange !

Gardez-vous une fenêtre raisonnable de « triche » dans votre alimentation. Cela vous permettra de craquer sans culpabiliser et de recommencer à bien manger dès le lendemain (ou le prochain repas).

* Cheat meal = repas de tricherie

** Cheat day = jour de tricherie


Alors qu’en pensez-vous ? Est-ce que ces principes vous semblent accessibles ? Avez-vous hâte d’en mettre quelques uns en oeuvre ?

Cet article a été écrit dans le cadre de mon partenariat avec la MGEN.

Vous aimerez aussi...