background header
Développement personnel Santé

10 questions à se poser pour changer de vie

Selon une étude ING / Opinion Way, 7 français sur 10 envisagent de changer de vie. C’est une tendance particulièrement forte chez les femmes (75%) et les actifs, âgés de 35 à 49 ans (80%).

J’ai changé de vie souvent. J’ai bossé dans plein de milieux différents (la mode, le luxe, le sport), j’ai étudié plein de trucs différents (la communication, la mode, la naturopathie) et j’ai pas mal déménagé, et j’ai même réussi à quitter Paris tout en continuant à faire un job qui me passionne et en trouvant du temps pour écrire et faire du sport. Du coup, même si je n’ai pas de solution miracle pour vous aider à changer de voie ou à déménager, voici les 10 questions que j’aurais aimé qu’on me pose à chaque fois que j’ai voulu changer de vie !

Crédit : Shutterstock

Crédit : Shutterstock

1. Si l’argent n’était pas un problème, que ferais-je dans ma vie ?

Même si l’argent est une donnée essentielle, je pense qu’il est important d’imaginer ce qu’on ferait si cette donnée n’entrait pas en jeu du tout.

Pour ma part, je m’imagine bien vivre avec mon mec dans une grande maison au bord de l’océan, tenir ce site et pouvoir écrire plein de livres, tout en faisant du paddle et du vélo. En attendant je travaille dans ce sens là pour mettre des sous de côté, en ayant eu la chance de pouvoir reprendre mes études de naturopathie et d’avoir gagné plein de savoirs sur lesquels j’écris au quotidien. Et c’est déjà pas mal.

L’argent peut être un frein, mais vous pouvez toujours trouver des solutions, que ce soit en trouvant un financement, en empruntant un peu d’argent, en demandant à votre conjoint de vous supporter financièrement, à votre famille … Si votre projet tient la route, et si cela est vital pour vous de changer de vie, pensez aux solutions, il y en a presque toujours.

2. Si je pouvais être n’importe qui, qui serais-je ?

Souvent, arriver à visualiser qui je voudrais être (pas forcément quelqu’un d’autre hein), m’aide à me projeter et à concevoir mon avenir.

Je ne me voyais pas, par exemple, passer toute ma vie à Paris. J’ai toujours pensé qu’à un moment j’aspirerai à être une fille plus zen, qui jardine et qui vit à la campagne. Et après quelques années, c’est arrivé !

3. Quel est mon sujet de conversation préféré ?

C’est cette question qui m’a encouragé à lancer ce blog et à changer de vie. J’adore parler de sport, d’alimentation & de santé… Ca avait tendance à agacer certain(e)s de mes proches.

Du coup j’ai lancé ce blog, j’ai décidé de faire une carrière qui me ressemble et j’ai changé de fréquentations (un peu). Réfléchissez à ce dont vous adorez discuter et tirez-en des conclusions.

4. Quel est mon loisir favori ?

Votre loisir favori dit tellement de choses sur vous… Que ce soit lire, écrire ou faire du sport, vos loisirs sont de vrais indices sur la route de votre changement de vie.

Imaginez comment vous pourriez faire de ce loisir un éventuel job si cela est possible !

5. Quelles sont les personnes que je fréquente le plus ?

Connaissez-vous cette maxime qui dit que nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous fréquentons le plus ?

Je ne pense pas qu’elle s’applique à tout le monde, mais je pense qu’il est quand même très important de s’entourer de gens avec qui vous partagez un socle de valeurs communes et qui vous poussent vers le haut.

Regardez donc ces personnes qui vous entourent. Est-ce qu’elles vous inspirent ? Essayez d’évaluer les qualités qui vous plaisent et ce que vous pourriez copier chez eux/elles.

6. Selon la personne la plus proche de moi (parent, conjoint, etc…), pour quoi suis-je le/la plus doué(e) ?

Personnellement, même si j’adore écrire, je n’avais jamais trop osé le faire publiquement et dans la durée. C’est grâce aux encouragements répétés de ma maman en particulier que j’ai persévéré, et j’en suis super contente.

Ma copine Nina est également en plein changement de vie, et on a été très nombreu(x)ses parmi ses proches à lui dire que la cuisine était une évidence. Résultat : elle attaque son CAP Cuisine à la rentrée.

Alors demandez à la personne qui vous connait le mieux son avis et surtout, écoutez-le 😉

7. Qui voulais-je devenir quand j’étais enfant ?

Essayez de vous souvenir, vous trouverez peut-être une vocation qui vous hante depuis toujours.

8. Pour quel genre de services mes proches me sollicitent-ils souvent ?

Que ce soit pour écrire leurs courriers, monter leurs meubles ou les aider à organiser leur travail ou décorer leur appart, essayez d’identifier le type de travail pour lequel vous êtes naturellement doué.

Et si vous aimez cette activité, qu’est-ce qui vous empêcherait de devenir décoratrice ou conseiller en organisation du temps ? Inventez même un métier si vous pensez que votre talent pourrait aider les autres !

9. Quelle est l’activité qui me rend le/la plus heureu(x)se ?

Cuisiner ? Faire du sport ? Passer la journée sur Facebook ? Il existe un métier pour tout ! Il y a même des gens en train de devenir dresseurs de Pokémon professionnels.

10. Quelles seraient les 3 actions que je pourrais mettre en place immédiatement pour enclencher ce changement de vie ?

Par exemple si vous voulez changer de vie pour entamer une formation, cela pourrait ressembler à :

  1. En parler à mes proches
  2. Demander une documentation / M’inscrire à une réunion d’information sur la formation qui m’intéresse
  3. Prendre RDV au Fongécif pour me renseigner sur les demandes de financement

À l’inverse si vous souhaitez quitter Paris ce serait plutôt :

  1. Etablir une liste des endroits où j’aimerai vivre
  2. Placer des alertes sur les sites de recrutement qui proposent des offres dans ces mêmes endroits
  3. Regarder les prix des appartements & maisons et commencer à rêvasser préparer un dossier.

Et si vous avez changé de vie, n’hésitez pas à partager vos témoignages dans les commentaires, vous aiderez probablement quelqu’un 🙂

Vous aimerez aussi...

  • Tellement tellement ça! Merci de ces conseils pour mettre toutes les chances de son côté, et mettre en forme ses rêves et ses aspirations 🙂
    On a tendance à trop vouloir écouter la grosse voix qui nous demande d’être raisonnable; voire le chef qui veut nous faire croire qu’on est irremplaçable; ou encore l’ambition dévorante construite au fil des rencontres professionnelles qui ne correspond pas à ce que dit la toute petite voix de son coeur…
    Là j’envisage de changer de pays après 7 ans… Donc ton article tombe à point. Merci Camille 🙂

  • AnsoA

    Comme d’hab, article très intéressant. Je fais partie des 75% 🙂

  • Barbara

    Merci pour ce bel article ! Je suis en plein « année de changement » et je m’y retrouve completement. Merci 🙂

  • Moon’s

    Je ne suis pas exemple a suivre, mais tu sais déjà qui je m’y retrouve pleinement <3

  • C.Cosmique

    Trop bien cet article Camille ! Je vais me poser et répondre à chacune des questions sur mon petit carnet dès ce soir. Je me suis réorientée plusieurs fois par envie mais aussi parfois par obligation. Je ne regrette rien du tout. Je suis allée au bout de mes envies à chaque fois, je n’ai jamais eu peur de sacrifier un « petit confort  » , si je pouvais payer mes factures et manger alors tout était possible. Je me dis que le temps passe vite, que parfois il nous arrive des gros coups durs mais qu’il y a quand même des choses qu’on a le droit de choisir alors quand c’est possible il faut foncer, croire en soi et de se demander ce que l’on perd et ce que l’on gagne en tentant . A l’heure actuelle je fais un job qui me plait mais il est fort possible que je ne fasse pas ça toute ma vie .
    Bonne fin de journée !
    Bises
    Delphine

  • Ahhh cette ambition dévorante qui prend parfois tant de places, je ne connais que trop bien le sentiment 😉

  • Bonne chance pour la suite alors ma belle 😉

  • Heureuse que ça t’ait plu ! Bises

  • Tu es un « work in progress » my dear, tu seras un exemple très vite, j’en suis sûre.

  • Pareil, aucun regret mais ce que le temps passe vite ! Des grosses bises !

  • Louve

    Encore un très bon article ! Pour avoir fait l’expérience de l’évolution et du changement, je sais que c’est difficile et parfois angoissant. Se poser ce type de questions et faire des listes de ce qui fait peur, ce qui fait rêver, etc. peut permettre d’y voir plus clair et de sauter le pas plus rapidement. Évidemment avoir le soutien de son entourage est primordial !

  • Emilie Wartel

    Il y a un an je rentrais de Montpellier, un peu fat, fraîchement séparée, sans objectif concret (que des rêvasseries)
    Je suis tombée sur ton blog à l’époque ou j’ai découvert le mot naturopathie pour la première fois !
    Aujourd’hui je cours des trails, je prépare le semi de Lyon d’Octobre, et je suis entrée en école de naturopathie depuis le mois de Mai.
    En gros Camille, tu as joué pour beaucoup dans mon changement de vie, et tu fais parti de des personnes inspirantes qui ont participé à changer ma vision de la vie !
    En un an j’ai beaucoup changé, et le meilleur est encore à venir !
    Merci ! ❤

  • Moon’s

    I hope. No pain no gain <3

  • Maud PidouCoste

    Merci pour cet article Camille! J’ai demandé à mes proches pour quoi je suis douée, les réponses sont très enrichissantes 🙂 J’espère qu’Arras te plait, le 62 peut être un peu dur parfois mais les gens sont réellement gentils. Et l’histoire de la région est très intéressante.

  • Gaëlle-Anne

    Merci pour cet article Camille!! Il est vraiment très enrichissant 🙂
    Encore une fois, je sais pourquoi j’aime ton blog <3 A bientôt!

  • Yep, entièrement d’accord avec toi !

  • Tu n’imagines pas combien ton commentaire m’a fait plaisir. Je suis super contente si j’ai pu contribuer un tout petit peu à rendre ta vie plus jolie <3

  • Ca va ! Le climat est un peu dur mais la région est jolie. Je suis au calme, ça me va bien !

  • Merci beaucoup pour ton gentil commentaire Gaëlle-Anne <3

  • Paul Akalias

    J’ai adoré ton article, Camille ! Et je tombe dessus justement quand je décide de mettre en pratique les changements de vie dont je rêve depuis tout petit ! Si tu as un moment, jette un oeil à mon expérience, je serais heureux d’avoir un avis sincère sur ma démarche : http://jesuisgros.over-blog.com
    Si tu n’as pas le temps, je comprendrais évidemment.
    Merci pour tes écrits !
    Paul

  • Amel

    Merci pour ce très bon article. Je me demande, Camille, toi qui a fuit Paris pour plus de calme, au final tu continues à bouger pas mal pour ton boulot ou ton perso. Est-ce que tu crois que tu aimerais une vie à Arras, sans tous ces déplacements? J’envisage un départ en province, mais après avoir connu Paris pendant des années, j’ai peur du choc!

  • Salut Paul,

    C’est très chouette comme démarche, bravo à toi.

    Une petite remarque, tu en fais bien ce que tu veux : je pense que les mots avec lesquels on se définit sont hyper importants. Ils inscrivent dans ta psyché une partie de ton identité. Je pense que tu es plein d’autres choses que « gros », et si c’est sur cette partie de ton identité que tu veux travailler, tu devrais peut-etre redéfinir la façon dont tu te définis 😉 Des bises!

  • Coucou Amel,

    Alors très franchement, je ne sais pas si j’aimerai autant ma vie si j’étais loin de mes amis et que je ne pouvais pas partir à Paris sur un coup de tête. Je pense que ma vie serait construite autrement ici, parce qu’au final je ne suis pas beaucoup là le week-end et que je ne cherche pas spécialement à me faire des amis (même si c’est déjà arrivé hein!). Voilà, je ne sais pas si ça t’aidera mais au moins c’est sincère 😉

  • Amel

    Merci pour ta réponse, je retourne méditer 🙂

  • Emilie

    Génial !!! je l’ai rempli, même si certains points restent sans réponse, il m’aide à y voir plus clair, et le changement, j’en ai besoin 🙂

  • Excellent article Camille.
    Une question que je me pose également :

    Se poser ces questions une seule fois peut tout changer.
    Mais se les poser régulièrement, c’est s’assurer qu’on maintient le bon cap à long terme.
    Quel système mettre en place pour être certain de sortir la tête de l’eau à intervalle régulier et se reposer ces questions ? où voulais-aller ? où j’en suis ? où je vais ?

    Perso, un début de solution que j’ai trouvé c’est le journal de gratitude, qui permet de consacrer 5 minutes tous les matins comme tu l’expliques dans ton précédent post. Je le vois comme un reality check quotidien.
    http://mangeteslegumes.net/ces

    Mais si je veux mettre en place une séance plus approfondie, disons tous les 6 mois, j’ai plus de difficultés à le mettre en place. (c’est plus facile de se rappeler de se brosser les dents tous les matins que de couper les ongles tous les 12 jours).
    Des idées pour mettre en place une routine de long terme ?

  • Très basique mais hyper efficace : programmer une alarme sur ton téléphone 🙂

    J’en avais une tous les dimanches en fin de soirée pour revoir mes objectifs globaux, et ça aidait bien !

  • très bonne idée merci.

  • Emi Lie

    Merci pour cet article ! Je pense que je vais le scotcher sur mon frigo en guise de leit motiv 😉
    J’ai déjà enclenché le processus, en, moi aussi, quittant Paris, mais j’ai toujours un travail qui ne m’intéresse pas des masses et une envie dingue depuis toujours de partir 6 mois juste avec mon mec et mon vélo. Il va falloir que je me focalise sur ce projet je crois bien ! Car au delà du fait de changer totalement de vie, je pense qu’il y a des étapes à passer pour tout simplement être heureux et « satisfait »… Mais ça n’est pas toujours si simple 🙁

    J’ai très récemment entamé l’écriture d’un blog moi aussi, de façon anonyme et plus pour y écrire mes interrogations, mais si ça « intéresse » quelqu’un : http://shecarestoomuch.blogspot.fr/

    Belle journée à toi !

  • Margaux Le Prevost

    Super article! Pendant des années dans ma jeunesse je voulais être pharmacienne et j’étais passionnée par les plantes et champignons depuis toute petite. Après 10 ans dans le luxe entant que je chargée relations client je décide de retourner à l’école et devenir naturopathe. J’adore te lire!